25 janvier 2007

A la rencontre de l'étranger en terre sicilienne (2)

    A priori, quand je voyage, c'est moi "l'estranger", comme me l'avait fait remarquer sur leur ton ironique et festif une bande de troubadours portugais lors de mon passage à Guarda. Accoutré comme je l'étais cependant, avec la chaleur et mon vélo chargé de bagages, je ne pouvais leur en vouloir de me dénoncer. Seulement, ici, tout me parait étranger, et je ne sais pas si cela provient du fait de l'insularité qui a permis de nombreuses invasions, de sa position de carrefour méditeranéen aussi et de nombril de la... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2007

Ciao Sicilia

    Aujourd'hui, je suis arrivé avec beaucoup d'effort moral jusqu'à Ragusa, un des hauts contreforts des Monts Ible, Au sud-est de la Sicile. C'était apparemment la seule ville qui puisse me transporter ensuite vers Siracusa dans la probabilité certaine que je n'en puisse plus, que le vent se lève, que les cotes deviennent insurmontables, meme les moindres... ce qui serait advenu meme si j'avais tenté le coup.   Car terminée la bicyclette. Basta! Elle n'est désormais plus qu'un viaggiatore comme moi et devra... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2007

Une nuit en campagne

    Redescendre vers Piazza Armerina ne fut pas pour autant une partie de joie, puisque tout était collinéen. Et c’est presque de nuit que j’arrivais dans cette ville. Se poser, rapidement. Fuir la ville et trouver la nature, dormir... Les voitures se sont calmées un peu ou je m’y suis habitué, et apparemment les chiens de chasse qui rôdaient autour de moi sont rentrés bredouille. Quelle idée aussi de m’être installé dans un champ emblavé au-dessus de la route, lâchement abandonnée la veille. C’est vrai que la route... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2007

Résumé de la traversée de la Sicile

    Après avoir rejoint le lendemain Milazzo en passant par les différentes îles, dans l’autre sens, j’ai dormi dans la gare en m’enfermant dans la salle d’attente de laquelle les gardiens voulaient me virer pour vagabondage. Finalement, ils m’ont séquestré, avec mon accord, et m’ont rouvert le lendemain pour le train de 5h. Je suis arrivé à Palermo après trois bonnes heures de train régional très confortable. Une visite rapide en passant par le centre d’information touristique. Belle ville, grande ville,... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

A la rencontre de l'étranger en terre sicilienne (1)

Moi qui pensais découvrir la Sicile en arrivant dans cette ile, je n'ai pas encore réussi après plus d'une semaine à en parcourir les routes, traverser les paesi, et éviter tant que possible les grandes citte, à me faire une réelle idée de ce qu'un sicilien peut bien etre de plus qu'un italien du sud. Et cela, malgré l'insularité que je ne ressens que très peu à vrai dire, un certain accent qui est plus du à une ruralité certaine, mais aussi surement à ma novicité de la pratique linguistique du cru.   Non, pas de décalage... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2007

Par les Iles éoliennes...

    Arrivé à Randazzo en fin de journée après avoir stagné à Linguaglossa, je recherchais vaguement le moyen de retrouver cette fille, puis m’arrêtai dans une agence de voyage pour y conter mon histoire. La ville était belle de nuit, mais l’idée me plaisait de dormir chez l’habitant ce soir-là. C’est finalement un pauvre homme épris par l’alcool qui me proposa sa casetta de l’autre côté de la conca, vallée encaissée qui séparait la ville haute de ses alentours. Il y coulait une forme de rivière que je ne... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2007

Résumé de l’ascension du Vésuve et du tour circum-etnaïque du 12 au 15 janvier.

   Départ pour la Sicile par la côte en passant par le Vésuve. Quatorze kilomètres d’ascension pour un sommet à 1277 m, puis belle descente jusqu’à Salerno en passant par le Disneyland d’Italie : Pompéi. Un train pour Reggio di Calabria m’y attend à 2h du matin. Là-bas, je prendrai ma place dans la salle d’attente avec les clochards de Salerno qui se disputent les places au sol et qui grognent parce que je prend trois places avec mon vélo et mes bagages. Un wagon pour moi seul ensuite et un train que je prendrai jusqu’à... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2007

Sicilia, L'ile aux mille visages

Finalement, j'ai eu bien du mal avant de pouvoir trouver une connection, et c'est à Linguaglossa, ville predestinée par son nom, que la communication se fera. Amen.   Du tréfonds de La Sicile, je vais vous récapituler mon parcours depuis seulement cinq jours. Intérieurement, j'ai vraiment l'impression d'avoir voyagé une éternité. Je me sens sale, fatigué, italien, moulu comme le café qu'ils savent si bien me préparer pour me revigorer... mais encore dix jours ainsi, valdingué par les éléments, un soleil implacable,... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2007

Les Alpes a bicyclette...

Traversée des Alpes à quatorze heures, soit une demi-heure après le décollage.     Visibilité correcte (Lac de Genève et lac de Bourget)   La vue de ces sommets enneigés est à pleurer de tant de beauté. Les nuages plaqués se confondent avec les glaciers et les flancs enneigés. C’est la première fois que j’ai la possibilité d’observer une montagne jeune du ciel. Ses pics acérés sont impressionnants. Je survole actuellement une mer de nuages d’où émergent quelques chaînons définissant la fin des... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2007

Le voyage au futur

10/01/07 Ce matin, après une nuit agitée dans ma seule couverture, grelottant malgré le chauffage électrique qui me brûlait les pieds et les flancs, accolé qu’il était au lit, je me levais instinctivement avec le réveil, ou un peu après. Il fallait que je me remette de mes deux-trois heures de sommeil alternatif qui m’avait moulu plus que reposé. Une douche avant le petit déjeuner, et tout ce que je comptais faire dans la matinée avant de partir ne pouvait que me faire du bien. Et c’était peu dire. Je réfléchissais à ce que je... [Lire la suite]
Posté par ikofanu à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]